Tokyo 2020 : l’enjeu technologique, écologique et design de Nike

À l’occasion du Nike Forum 2020 de New York au début du mois de février, l’équipementier de Beaverton a dévoilé la tenue de cérémonie des athlètes américains aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet – 9 août) ainsi que les collections pour le basketball, le skateboard et l’athlétisme.

Depuis les Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin, les athlètes américains aux Jeux Olympiques ont porté un équipement Nike comme uniforme officiel. Si dans la plupart des épreuves, de la piste aux parquets, l’équipementier de Beaverton habille les équipes nationales américaines, certaines disciplines comme le golf (Adidas), la gymnastique (Under Armour) ou la natation échappent à cette généralité. Un contrat datant de l’année dernière devrait prolonger cette omniprésence de la virgule jusqu’aux Jeux Olympiques de 2028 à Los Angeles.

La raison de la réussite constante des tenues portées par les qualifiés américains aux Jeux est avant tout le travail colossal investi. « Dès lors que la cérémonie de clôture se termine et que la flamme est passée, notre travail pour les prochaines olympiades commence », déclare John Hoke, directeur du design chez Nike.

Les Jeux les plus chauds de l’histoire

D’une olympiade à une autre, la ville hôte se trouve à l’autre bout du monde de l’édition précédente. Ainsi, les particularités météorologiques sont à prendre en compte dans la conception de l’équipement.

L’aspect écologique est aujourd’hui plus important que jamais et le comité olympique de Tokyo a émis le souhait d’être particulièrement attentif sur ce point-là. Les médailles distribuées à chaque athlète lors des prochains Jeux Olympiques de Tokyo sont fabriquées à partir de téléphones recyclés. En 2000, à l’occasion des Jeux Olympiques de Sydney, les américains avaient créé une tenue à partir de bouteilles recyclées, mais le résultat ne s’était pas porté à la hauteur des attentes.

« Ce n’était pas grandiose, la sensation n’était pas bonne non plus », analyse aujourd’hui John Hoke. Mais les Jeux de cette année seront potentiellement les plus chauds de l’histoire. Cette problématique a été pleinement intégrée par les équipes de Nike dans la conception de leurs tenues.

Skateboard : le nouveau venu

L’édition 2020 des Jeux Olympiques verra l’apparition du skateboard pour la première fois. Or le skateboard est un sport avec une particularité, comme l’explique le skateur professionnel Sean Malto : « Le skateboard est un peu différent car on porte nos habits urbains, on ne veut rien qui puisse être contraignant ».  Le résultat de la tenue qui sera portée à Tokyo par les skateurs américain est une collaboration de Nike avec l’artiste néerlandais (et ancien skateur) Pieter Janssen, surnommé Parra et créateur de la marque éponyme.

Nike n’a pas seulement collaboré pour la tenue nationale mais équipera également l’équipe de France et de Brésil de skateboard. Toutes les tenues conçues pour les épreuves de skateboard sont faites à partir de polyester 100% recyclé.

  • La tenue américaine de skateboard pour les épreuves à Tokyo.
  • La tenue américaine est complétée d'une casquette affublée d'un aigle, symbole national.
  • La tenue française, avec le symbole du coq et une chemise blanche sobre.
  • La tenue française, ici avec un ensemble rouge vif et un polo au motif dessiné par Pieter Janssen.
  • La tenue de l'équipe nationale brésilienne.
  • La tenue brésilienne, inspirée des maillots de football et accompagné d'un motif aux couleurs du pays.

“Space Hippie”

Les prochains Jeux Olympiques de Tokyo devraient être l’occasion pour Nike de prouver que les efforts faits pour un équipement éco-conscient ne signifient en aucun cas un sacrifice sur l’esthétique ou la performance. En addition à la tenue officielle fabriquée à partir de matériaux recyclés que les athlètes porteront tout au long de ces Jeux, les membres de la sélection américaine arboreront également une version spéciale de la Vapormax constituée à 75% de déchets de fabrication recyclés.

Nike a également annoncé une collection de sneakers futuristes baptisée « Space Hippie ». Ces sneakers sont fabriquées avec au moins 85% rPoly, une matière recyclée à partir de bouteilles en plastique ou de t-shirts. Le résultat pour Nike est une chaussure au design audacieux et réussi avec la plus faible empreinte carbone de l’histoire de la marque.

Ces sneakers aux allures de moon boots devraient plaire à tous les enthousiastes des collaborations successives entre la marque à la virgule et l’artiste américain Tom Sachs. La collection sera disponible sur l’application NIKE SNEAKRS ainsi que chez certains revendeurs sélectionnés au cours du printemps prochain.

Vaporfly against the world

Les quatre Space Hippie sont aussi constituées à partir de la mousse utilisée pour les Vaporfly. Dans cette philosophie qui règne chez Nike d’allier leurs recherches en design à la meilleure performance possible, la Nike Vaporfly utilisée par Eliud Kipchoge pour briser la barrière mythique des deux heures a à la fois fasciné et interpellé. Le lendemain, sa compatriote Birgid Kosgei effaçait le record du monde féminin (2h14min4s) du marathon détenu jusqu’alors par la britannique Paula Radcliffe. L’athlétisme a ensuite vu une vague de records personnels établis par ceux qui l’ont porté. Au point de faire intervenir la fédération internationale.

Si elle n’a pas interdit la chaussure déjà commercialisée, la fédération internationale World Athletics a cependant gelé toute introduction de nouvelle technologie jusqu’aux Jeux Olympiques de Tokyo.  

Les quatres versions de la collection Space Hippie, dont la sortie est prévue pour le printemps prochain (Nike)

Du parquet à la piste…

Concernant l’équipe nationale de basket féminin des États-Unis, la tenue rouge ornée d’un col bleu rappelle la tenue portée par les américaines pendant les Jeux Olympiques d’Atlanta de 1996. Cette équipe avait brisé la disette de médailles d’or aux Jeux et lancé une véritable dynastie, à l’image de leurs homologues masculins. Les douze étoiles présentes sur les côtés du maillot symbolisent les douze olympiades auxquelles l’équipe nationale a participé.

Le maillot officiel de l’équipe nationale américaine de Basketball, ici porté par Diana Taurasi (à gauche) et Sue Bird (à droite) (Photo – Nike)

Du côté de la piste ovale, la tenue américaine est totalement repensée. Si elle avait été rouge des Jeux Olympiques de Londres jusqu’aux championnats du monde de Pékin en 2015, et bleue des Jeux Olympiques de Rio à cette année, le débardeur Nike d’athlétisme de cette année habillera les athlètes américains dans un rouge horizontalement rayé de nuances bleutées. Les combinaisons d’athlétisme sont équipées du matériau Nike Dri-FIT Aeroswift qui permet aux athlètes de disperser leur sueur sur toute la surface de l’équipement.

La tenue que proteront les athlètes du Team USA sur la piste du stade Olympique de Tokyo (Nike)

…Jusqu’au podium

Alors que les médailles décernées aux meilleurs athlètes du monde seront fabriquées à partir de téléphones recyclés, les médaillés américains les recevront dans une tenue elle aussi recyclée. Largement inspirée du mythique Windrunner jacket de Nike et du design des kimonos japonais, la tenue androgyne du Team USA est conçue à partir de matériaux 100% recyclés.

L’avis de Daniel Roberts, champion universitaire du 110m haies

Éclectique : Quelles étaient tes premières impressions sur le design des équipements ?

Daniel Roberts : Je les aime beaucoup ! Ils sont vraiment bien et ont tous deux du rouge et du bleu. Malgré tout j’espérais que celui des hommes (pour la compétition sur la piste) ressemble un peu plus à celui des femmes parce que j’aime vraiment le leur.

As-tu pu déjà les essayer ?

Pas encore mais j’espère bientôt !

Penses-tu que l’équipement que tu portes sur la piste et la technologie étudiée derrière puisse avoir un réel effet sur tes performances et ta manière de courir ?

Je pense que quand tu es élégant, tu te sens bien et quand tu te sens bien tu cours bien ! Pour la technologie je ne suis pas si sûr, mais je fais ma part en travaillant dur.

Gardes-tu tous tes maillots de l’équipe nationale américaine ?

Pas tous mais je garde mes favoris. J’aime aussi les échanger avec d’autres athlètes.

Porter le maillot de l’équipe nationale a-t-il une signification particulière pour toi ?

Naturellement ! C’était un rêve depuis tout petit d’avoir les trois lettres “USA” sur ma poitrine, alors à chaque fois que cela arrive c’est un rêve qui se réalise.

À quelques mois de l’échéance sportive la plus importante de l’année, Nike a déjà tout mis en œuvre pour permettre à leurs athlètes nationaux de se hisser au plus haut niveau du sport mondiale, avec performance et élégance.

Rédacteur

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles
Off-White™, Brooks Koepka et les limites artistiques de Virgil Abloh